Windbelt : l’éolienne de poche


L’énergie éolienne de base présente bien des inconvénients : nécessité d’un grand espace, de beaucoup de vent,  et d’un investissement conséquent pour la construction des éoliennes. Pour pallier à ces problèmes, Shawn Frayne a inventé le Windbelt. 

Une éolienne plus design

Ce système génère de l’énergie à partir de vibrations. Celles-ci sont créées lorsque le vent, même faible, vient souffler sur la membrane tendue, reliée à un aimant. Le système Windbelt requiert tout de même assez de vent (6m/s)  pour une production optimale. Selon son créateur, il convient parfaitement pour un environnement urbain contrairement aux générateurs à pales qui exigent vent et espace.

Le Windbelt n’est pas une nouvelle invention : il a été nommé par Popular Mechanics en 2007 pour les Breakthrough Awards. Frayne a eu l’idée de monter une start-up basée sur cette technologie (Humdinger Wind Energy LLC).

On attend trois sortes de tailles différentes pour une démonstration dans le courant de l’année. Le micro Winbelt se compose d’une unité autonome de 12x2 cm. Elle génère assez d’énergie pour les capteurs ou de petits appareils électroniques. Le Windcell, long d’un mètre, produit 3 à 5 watts d’énergie. Les Windcell Panels, soit plusieurs Windcells associés ensemble, produiront 100 watts et coûteront 1 dollar le mètre carré. Largement suffisant pour faire tourner votre netbook !