Windows Live Fremont : ça se précise

Infos-du-Net.comNous vous parlions déjà il y a quelques jours de Windows Live Fremont, le prochain service de vente entre particuliers de Microsoft, qui aura la lourde tâche de se poser en concurrent d’eBay et de Google Base.
Pour l’instant en test uniquement aux États-Unis, et uniquement pour les employés de Microsoft, la firme de Redmond réfléchit déjà aux moyens à sa disposition pour étendre à d’autres pays son service, qui donne déjà quelques précisions sur lui...

Achetez et vendez avec Microsoft

À peine a-t-on entendu parler du nouveau service venu de Redmond que déjà quelques informations sur les innovations apportées par rapport à la concurrence pointent le bout de leur nez.
Ainsi, nous apprenons que le service intégrera la possibilité de rechercher un produit sur une zone géographique particulière, qu’il s’agisse d’un pays, d’une région, d’une ville, ou même d’un quartier.
Le service sera également prévu pour être interactif avec les autres services de Windows Live, comme Windows Live Mail et Windows Live Messenger, vous permettant par exemple de ne lancer une annonce qu’à destination de vos amis.
Nous avons également une date de sortie prévue, puisque le service devrait faire son apparition pour la première moitié de l’an de grâce 2006, de manière tout à fait gratuite, bien entendu.
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • ComandoCool
    Grâce à msn Microsoft n'aura pas adapter un logiciel à son nouveau service comme Ebay et Skype, c'est un avantage.
    En tout cas la gamme "Live" s'annonce intéressante !
    0
  • narta
    Très bien mais voilà que Microsoft utilise maintenant sa position dominante sur le marché de la messagerie instantannée et des logiciels pour s'implanter sur un nouveau marché, celui de la petite annonce.
    Cela s'apelle tout simplement de l'abus de position dominante, et Microsoft a déjà été condamné pour de telles pratiques (497,2 millions d’euros). Vous me direz ca tombe pil poil pour le budget européen, il n'en reste pas moins que de telles pratiques faussent complètement le jeu de la concurrence et ce n'est pas à l'avantage ni des consomateurs, ni des très nombreuses entreprises deja actives sur ce segment de la petite annonce.
    Qui pourrait offrir un service gratuit et ne se soucier des impératifs de rentabilité autre qu'une société qui fait du dumping pour se faire un trou.
    Cette situation est répugnante. La gratuité a par ailleurs de nombreux effets pervers. N'est ce pas la gratuité de Hotmail qui empêche de lutter activement contre le SPAM ? Si ces webmails étaient gérés en bon père de famille et que l'on appliquait la sender policy framework le spam serait presque vaincu.
    0