Aquila : le drone de Facebook fait l'objet d'une enquête après un accident

En juillet dernier, Facebook présentait le premier vol de son drone solaire Aquila comme une véritable réussite. Quatre mois plus tard, il semblerait que le bilan soit nettement plus contrasté.

>>> Le drone solaire de Facebook a réussi son premier vol

Depuis plusieurs années, les principaux acteurs des nouvelles technologies cherchent des moyens pour étendre Internet jusqu’aux régions les plus reculées. Si Google dispose de son système de satellites ou de ballons, Facebook s’est davantage orienté sur un système de drones au travers de la fondation Internet.org. La firme a en effet racheté en avril 2014 le géant Titan Aerospace pour développer un drone planeur fonctionnant à l’énergie solaire. Celui-ci est censé être relié à Internet par le sol et diffuser un signal global sur toute la région qu’il surplombe, évitant ainsi les soucis de connexion dans les zones escarpées ou les vallées entourées de montagnes.

En juillet dernier, Facebook se félicitait du premier vol de son drone Aquila. Le réseau social annonçait un vol à basse altitude de 96 minutes. Cependant, si Facebook avait bien communiqué sur un pépin au moment de l’atterrissage de l’engin, il semblerait qu'il ait été minimisé. Ce lundi, l’agence Bloomberg a en effet rapporté que le Conseil national américain de la sécurité des transports (NTSB) a ouvert une enquête sur ce premier vol.

« Le drone, qui a une plus grande envergure qu’un Boeing 737 et est propulsé par quatre moteurs électriques, a subi une faille structurelle alors qu’il allait atterrir », explique l’agence Bloomberg. Une information déjà donnée par Facebook en juillet. Cependant, cet incident aurait été plus grave qu’annoncé. Le NTSB a en effet classifié l’incident comme un véritable accident avec des dégâts substantiels sur le drone. On ignore cependant encore ce qui a pu se passer, c’est d’ailleurs tout l’objet de l’enquête désormais ouverte par le NTSB.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire