l'IFPI continue ses actions en justice

Moins connue que la SACEM Française ou la RIAA Américaine, l’International Federation of Phonographic Industry a pourtant le même but, faire respecter les droits d’auteurs de l’industrie du disque mais dans le monde entier.

8000 Nouvelles actions

Cette nouvelle vague d’actions comporte 8000 actions en justice réparties sur 17 pays dont ceux en Amérique du Sud et en Europe de l’Est qui sont parmi les plus gros téléchargeurs illégaux de musique.

Amendes et poursuites

2 300 personnes ont déjà payé des amendes d’un montant moyen de 2 420 €, la plupart de ces personnes étant des parents dont les enfants téléchargeaient illégalement des musiques.

Outre les amendes, des poursuites judiciaires plus poussées ont été lancées contre les uploaders qui mettent à disposition plusieurs centaines de fichiers sur des logiciels tels que BitTorrent, eDonkey, DirectConnect, Gnutella, Limewire, SoulSeek et WinMX.

John Kennedy, directeur général de l’IFPI affirme que "dans les 17 pays où les actions ont été menées, tous avaient un système de téléchargement légal, ils n’ont aucune excuse"

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • djamblade
    Citation:
    ils n’ont aucune excuse


    Celle de ne pas vouloir etre un pigeon me parait suffisante!!!

    ;)
    0