L'Agence spatiale veut étudier les vents sur Terre grâce à des lasers

L’année prochaine, dans le cadre de son programme Living Planet, l'Agence spatiale européenne mettra en orbite deux lasers Aladin en vue de mieux analyser les mouvements du vent. Depuis le lancement du premier Meteostat en 1977, l’ESA essaie de bien comprendre les phénomènes naturels extrêmement influents comme le magnétisme, la température, l’humidité et le vent.

Un satellite en l’honneur d’Éole

Dans l’Odyssée d’Homère, Éole est le maître des vents, les scientifiques s’en sont inspirés et ils ont baptisé le satellite ADM-Aeolus. Le projet déterminera comment les vents fonctionnent afin d'améliorer la surveillance du temps, la numérisation et l’évaluation des nuages ainsi que des courants aériens. Bref, il analysera les différents éléments localisés là-haut, dans le ciel. L’étude se focalisera particulièrement sur la dynamique atmosphérique : les orages, les ouragans, les jets streams et la circulation de l'air dans le monde entier.

Le satellite balayera le ciel avec des lasers puissants. Étant donné que la lumière ultra-violette rebondit sur les petites particules et les molécules d'air, une partie des rayons sera renvoyée vers le télescope et des capteurs très sensibles se chargeront de l’analyser. Ensuite, comme le satellite se trouve à une distance très proche, les scientifiques pourront accéder aux informations (presque) en temps réel.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire