Airbnb et le fisc : la France est le pays qui demande le plus de transparence

Airbnb a publié pour la première fois son rapport de transparence dans lequel il est possible de voir toutes les demandes de communications demandées par différents pays. Surprenant ou pas, la France est le pays qui a émis le plus de demandes. Le 30 août, l’administration française a publié une instruction fiscale qui rappelle que les revenus de co-consommation entre particuliers sont imposables. Par le terme « co-consommation », il faut comprendre l’ensemble d’activités de services rendus par des particuliers via des plateformes internet. On retrouve par exemple, la location de voitures ou d’objets personnels ou notamment la location de résidence principale ou secondaire.

Ceci explique donc pourquoi Airbnb a vu, pendant cette première moitié d’année, le nombre de demandes de communication  se multiplier de la part des autorités françaises. Au total sur 188 demandes provenant de 21 pays différents, la France en a émis plus de 42 demandes concernant 25 utilisateurs Airbnb. De plus, le gouvernement encourage les sites proposant des transactions entre particuliers à informer leurs utilisateurs de leurs obligations fiscales depuis le 1er juillet.

Ainsi dans la pratique, dans le cas d’Airbnb, tous les loyers tirés de la location de sa résidence principale ou secondaire sont imposables lorsqu’il dépasse 760 euros par an. Ces revenus sont alors imposables dans la catégorie BIC plus les prélèvements sociaux. De plus, si les revenus issus des loyers ne dépassent pas 32 900 euros par an, vous ne serez alors imposé que sur la moitié. En clair, si vous pensiez ne pas devoir déclarer vos revenus sur Airbnb, l’État comptera bien de vous le rappeler.

>>>>Lire aussi : Airbnb teste une nouvelle fonction de voyage



Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire