Amazon et les drones, ce n'est pas pour tout de suite

En décembre 2013, le PDG d'Amazon Jeff Bezos annonçait le lancement d'un nouveau projet de livraison par drones. Baptisé Prime Air, ce procédé doit permettre à terme d'expédier toute sorte de colis à l'aide de multirotors, ces étonnants petits appareils capables de voler à plusieurs dizaines de mètres du sol et pouvant transporter des charges de quelques kg. Sauf qu'aux États-Unis, là où la livraison par drones devrait être inaugurée, tout ne se passe pas comme prévu pour Amazon.

Ce service permettrait de réduire les délais d'acheminement des commandes, et donc de satisfaire davantage les consommateurs. Reste un problème de taille : la législation concernant le vol des drones. La FAA (Federal Aviation Administration) vient d'émettre toute une série de recommandations concernant ces appareils et elles ne jouent pas en la faveur d'Amazon. En premier lie, la FAA interdit de piloter des drones à perte de vue. Le drone ne doit pas dépasser les 160 km/h, ne pas voler à plus de 150 mètres de hauteur et surtout éviter de survoler des personnes. Enfin, les pilotes devront passer une batterie de tests tous les deux ans, afin de se remettre à niveau concernant la législation.

Si ces directives ne sont pour l'instant qu'au stade de recommandation, et devront être ensuite votées, elles contrecarrent les plans d'Amazon, notamment en ce qui concerne le vol à perte de vue. Le site en ligne reste néanmoins optimiste, puisque son porte-parole Paul Misener a déclaré « La FAA doit commencer et achever rapidement les formalités destinées à répondre aux besoins de notre entreprise, et finalement à celui des clients. Nous sommes déterminés à finaliser notre projet Prime Air et nous sommes prêts à le déployer là où nous obtenons le soutien réglementaire requis. »

Rappelons enfin qu'en France, la livraison par drones est encore plus problématique. Les règles légiférant le vol de ces appareils sont draconiennes, comme expliqué dans notre dossier Drones : comment choisir ? Lequel acheter ? Sans compter que le gouvernement est défavorable à ce genre de livraison. Il risque de s'écouler quelques années avant que le projet Prime Air ne soit effectif dans l'Hexagone.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire