Cet artiste tatoue des portraits en ASCII sur le corps de ses clients

Andreas Vrontis a réalisé son premier tatouage en 2015, un portrait de John Lennon. Depuis, il a constamment amélioré sa technique. Un petit passage sur son compte Instagram permet de constater son savoir-faire. Avant d’adopter le style ASCII, il œuvrait déjà comme tatoueur. Son style était alors plus classique.

Un autodidacte méticuleux

L’art de réaliser des portraits en ASCII remonte aux années 70. Les artistes ont ensuite exploité l’émergence du web pour partager des programmes facilitant la conception de dessins. Les non-initiés se forment ainsi en autodidacte en se basant sur les modèles disponibles. Andreas Vrontis a suivi ce parcours.

On peut décomposer son travail en trois étapes. La première commence par un programme aléatoire qui offre un aperçu d’un portrait. Ensuite, il affine sa création en insistant sur sa perception personnelle. Cette phase peut durer longtemps, car l’artiste ne s’arrête pas tant qu’il n’est pas entièrement satisfait. La transformation du modèle en tatouage lui prend également énormément de temps.

Suite à la proximité des caractères, le tatoueur doit se concentrer au maximum. Une petite erreur serait irrécupérable et nuirait à l’ensemble. Adreas Vrontis a été récompensé de ses efforts en gagnant le "Best in show", lors de la convention internationale du tatouage de Chypre.

>>> Un fan bat le record du monde du nombre de super-héros tatoués sur le corps

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire