Google Android bientôt victime de son succès ?


Google Android montrerait des signes de fatigue. Bien que plus de 60 000 téléphones basés sur ce système d’exploitation sont vendus et activés chaque jour, il y a maintenant une volonté de ses partenaires de s’éloigner de Google Android, ou tout du moins de s’intéresser plus aux alternatives. Ainsi, l’opérateur américain, Verizon, a annoncé mercredi qu’il ne fera plus entrer le Nexus One de Google dans son catalogue. Il explique que « c’est un marché très concurrentiel et qu’il y a un aspect monétaire dans cette compétition. »

Carl Howe, analyste chez Yankee Group, déclare que les fabricants ont peur de donner trop de pouvoir à Google. « Je ne pense pas que quiconque souhaite dire qu’en plus de 70 % du trafic de recherche Internet dans le monde, nous allons aussi leur donner le marché mobile », ajoute-t-il. Et ce n’est pas la position de Google sur ce marché qui va lui donner tort. En effet, la firme de Mountain View est passée de 5,2 % de parts de marché dans la téléphonie en 2009, à 9 % en février 2010.

Les constructeurs prennent leurs distances

Du côté de Motorola, on ne s’éloigne pas entièrement du géant américain. Mais à l'engouement des débuts, e constructeur préfère aujourd'hui une relation moins passionnelle. De fait, Motorola va utiliser un système de navigation GPS alternatif pour ses prochains smartphones. Il s’agira d’un produit de Skyhood Wireless. Jusqu’alors, ce secteur était la chasse gardée de Google et de son Google Maps.

Alors que Samsung mise sur son O.S. Bada, HTC conserve sa fidélité à Google. Cependant, mercredi dernier, Microsoft et HTC ont passé un accord obligeant le constructeur taïwanais à verser des royalties à Microsoft lorsqu’il implante Android dans un de ses téléphones. Pour comprendre cela, il est nécessaire de rappeler que les futurs Windows Phone ont été commandés à HTC, liant ainsi la marque à Microsoft.

La bataille est bonne pour le consommateur

Gratuit et malléable, Android dérange. Aujourd’hui Google tente de rattraper son retard de mises à jour sur les anciens modèles sous Android. Quoi qu’il advienne du système de Google, on ne peut que se réjouir de la prochaine bataille qui se profile entre Windows Phone 7, Android et l’iPhone OS 4.0. Comme le décrit un porte-parole de Google, Anthony House : « la compétition est bonne pour le consommateur. Début des hostilités à l’automne prochain.

Android : les meilleures applications gratuites
Test du HTC Legend

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
27 commentaires
    Votre commentaire
  • raon
    Et pendant ce temps, Android dépasse l'iPhone sur les parts de marchés aux USA, et en terme de trafic internet :)
    3
  • didier_bc
    C'est délirant... Peur de Google Android !
    Et le quasi-monopole de l'iPhone ? ça ça ne les dérange pas ?
    Et la quasi-monopole de Microsoft sur les PC ? ça non plus ça ne les dérangent pas ?

    Android est pratiquement le seul capable de concurrencer l'iPhone / iPad ...

    Windows Phone 7 n'est nul part ! Il n'est pas encore sorti et ça prendra encore des mois. Il n'a aucune base d'applications, aucune rétro-compatibilité avec les anciens Windows Mobiles... anciens Windows Mobiles qui s'étaient d'ailleurs totalement écroulés (càd vente quasi nulle)

    j'ai l'impression que ce qui les dérange, c'est surtout "c'est gratuit" et "la majorité des applis sont gratuites aussi"...
    Pas assez cher...

    Pour rappel : Android est quand même LARGEMENT plus ouvert et souple que les produits Apple !

    On leur apporte un produit souple, bien fini, ergonomique, rapide, qui ne consomme pas trop, ouvert, gratuit, qui plait aux utilisateurs... et ce n'est pas encore ça qu'il leur faut !
    4
  • bilox2000
    Microsoft et HTC ont passé un accord obligeant le constructeur taïwanais à verser des royalties à Microsoft lorsqu’il implante Android dans un de ses téléphones.


    rien que cette phrase m'a fait bondir de colère. C'est dégoutant, leur jeu. Je préfère ne plus y penser.
    1