Android : un cheval de Troie qui gonfle vos factures

L’éditeur de logiciels de sécurité Kaspersky a révélé l’existence d’un cheval de Troie s’attaquant aux smartphones sous Google Android. Ce serait le premier du genre. Il dévalise les mobiles en passant par le canal SMS.

Nommé SMS.AndroidOS.FakePlayer.a, il aurait déjà infecté de nombreux smartphnones. Il arrive à tromper l’utilisateur en se cachant derrière un lecteur multimédia d’apparence innocent. Alors, « les utilisateurs sont invités à installer un fichier d’un peu plus de 13 ko avec l’extension standard Android. APK », explique un analyste de Kaspersky. L'éditeur n'a néanmoins pas toutes les réponses. Ainsi, il ne sait pas par quel moyen l'utilisateur est sollicité pour installer le player vérolé. A priori, cette application ne proviendrait pas du Market Android.

Faille SMS

Il ajoute que « une fois installé sur le téléphone, le cheval de Troie utilise le système et commence à envoyer des SMS à des numéros surtaxés, à l’insu de l’utilisateur. Cela entraîne une passation d’argent du compte utilisateur à celui de la cybercriminalité. »

Bien que les chevaux de Troie soient répandus sur les systèmes mobiles, ce « FakePlayer » est le premier à se concentrer sur Android. Étant donné que cet OS obtient le plus forte croissance de ventes, on peut normalement s’attendre à une augmentation conséquente des logiciels malveillants à l’encontre de ce système.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
20 commentaires
    Votre commentaire
  • Asche@IDN
    Y'a matière a troller la....

    Bien embêtant ce genre de faille !

    Au moin le système d'Apple, bien que plus fermer, permet d'éviter ce genre de blague.
    -2
  • pooley45
    " Y a matière à troller là... "
    Y en a qui on la mémoire bien courte...
    0
  • charliejade
    Sans troller, en étant juste objectif, on n'a pour l'instant rien entendu de la sorte sur l'iPhone (non-jailbreaké j'entends).

    Je ne dis pas que ce soit bien car ce sont des utilisateurs normaux qui s'en prennent plein le porte-monnaie, mais peut-être que le marché Androïd comprendra que le "méchant" contrôle fait par Apple sur les iPhone permet en effet pour eux de s'assurer leurs revenus, mais que d'un autre côté, les utilisateurs sont plus sereins quant à ce qui pénètre sur leur téléphone lors du chargement d'une application.

    Attention ! Ne pas se méprendre ! Comme dit sur plusieurs posts je prends ce qui pour moi est le meilleur pour mon business et qui me permet de maximiser la valeur ajoutée de mon travail. Donc, le jour où Androïd devient meilleur quu l'iPhone parce que plus "secure", j'irai sans discussion vers Androïd. Par contre, une affaire pareille me refroidit.

    Ce qui est chiant dans cette affaire, c'est qu'Androïd va devoir s'équiper d'un anti-virus quelconque pour palier à ce genre d'ennuis... Pas cool.
    -4