Les Anonymous s'en prennent à la Coupe du Monde

Les Anonymous s’en prennent à la Coupe du Monde de Football. Cet évènement sportif majeur de l’été est critiqué par les Brésiliens qui reprochent les dépenses générées par la mise en place de la Coupe de Monde de la FIFA sur leur territoire, alors que 15% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Le groupe d’hacktivistes s’est rangé de leur côté afin d’appuyer leur plainte à leur manière.

« Anonymous 67 - FIFA 0 », voilà le score dont se gargarisent les Anonymous brésiliens. Depuis le 11 juin dernier, ils ont attaqué 67 sites gouvernementaux ainsi que ceux des sponsors de la Coupe du Monde. Publiée sur le site des Anonymous Brasil, la liste des sites compromis contient par exemple celui du ministère des Sports brésilien, de The Emirates Group ou encore celui de la division brésilienne d’Universal Music.

Les hackers ont oeuvré sous le hashtag #OpHackingCup. Différentes attaques ont été utilisées dont le déni de service pour une large part. D’autres pirates ont préféré remodeler certaines home en y introduisant leurs propres vidéos.

Anonymous

En mai dernier, Reuters avait recueilli les propos de Che Commodore, chef de file des Anonymous Brasil : « nous avons déjà réalisé des tests pour voir quels sites sont les plus vulnérables […] Nous avons un plan d’attaque. »

Ce plan d’attaque a donc été exécuté, dans sa première phase tout du moins. En effet, la chaîne beIN Sports pourrait être un second objectif pour les hacktivistes. Ces derniers expliquent dans une vidéo qu’ils « dénoncent le monopole qu’exerce beIN Sports concernant le sport de manière générale et le football en particulier. À travers les offres qu’elle propose, la chaîne qatarienne a enlevé le droit aux pauvres de suivre la Coupe du monde. C’est pour cela que nous avons décidé de brouiller les retransmissions du Mondial 2014 et de détruire le site de beIN Sports. »

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire