Euro 2016 : objectif zéro drone au-dessus des stades

Un dispositif anti-drone sera déployé dans tous les stades et terrains d’entraînement en rapport avec l’Euro 2016, a déclaré à l’AP Ziad Khoury, responsable de la sécurité pour cet évènement sportif.

Si un drone venait à survoler un match, il pourrait être équipé d’une caméra, mais tout aussi bien embarquer une bombe ou une arme chimique. Pour parer à toute éventualité, la consigne est de bloquer le survol des stades à tous les engins. En ce sens, « des zones d’exclusions aériennes seront définies pour chaque terrain d’entraînement et chaque stade. Pour la plupart des matches, des mesures anti-drone – qui seront plutôt innovantes – seront déployées, en collaboration avec l’État, qui pourra intercepter ces drones et en prendre le contrôle dès qu'ils seront repérés. »

>>> Lire : Comparatif drones : comment choisir ? Lequel acheter ?

Les autorités françaises doivent décider dans les prochains jours quelle technique sera privilégiée. La gendarmerie dispose d’un équipement portatif qui peut tenir les drones éloignés des stades en brouillant leurs signaux GPS, mais aussi ceux des appareils civils, comme les avions. Autre technologie à l’étude : la micro-onde qui bloque le signal et permet d’abattre un drone à distance. 

Néanmoins, quel que soit le dispositif utilisé, il ne serait pas infaillible, selon Ziad Khoury. « Le phénomène des drones est récent. L'idée n’est pas de détruire les drones, car il pourrait y avoir des dommages collatéraux. Le but est de les empêcher de voler au-dessus des stades et peut-être d'arrêter leurs pilotes », ajoute-t-il.

L’Euro 2016 se déroulera du 10 juin au 10 juillet dans les stades de dix villes françaises.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire