Quand les éditeurs trichent avec le classement de l'App Store

Une étrange application nommée « Nose Surgery » est parvenue à se classer dans le top 10 des applications gratuites de l’App Store américain d’Apple, malgré un très grand nombre de mauvaises notes de la part des utilisateurs. Outre sa pauvre qualité de l’application, il est étonnant de constater que celle-ci est parvenue à atteindre la troisième place d’un classement disputé sans raison apparente. 


Apple a d’ailleurs pris conscience du problème et applique certaines mesures pour éviter cela. Parmi les nouveautés d’iOS 6, la marque a notamment apporté quelques changements à l’App Store à destination des développeurs, ceci afin éviter qu’ils grappillent quelques places dans les classements de manière déloyale. Ainsi, le moteur de recherche donne moins d’importance aux termes utilisés pour les achats intégrés aux applications, qui étaient souvent utilisés de manière abusive pour tromper un utilisateur. De même, les classements sont moins portés sur le nombre de téléchargements, afin d’éviter qu’un développeur peu scrupuleux fasse gonfler ses statistiques artificiellement pour gagner des places.


Malgré toutes ces mesures, il semble que des éditeurs parviennent toujours à se faufiler. Dans ce cas précis, l’application est créditée à une certaine Florene Mitchell par l’App Store, et le lien permettant d’accéder au support de l’éditeur ne renvoie que vers un profil MyLife, un réseau social américain. Le site ReadWriteWeb, qui rapporte l’information, note que ce même éditeur peu scrupuleux officie sous plusieurs noms dans la boutique d’applications d’Apple, proposant à chaque fois plusieurs applications gratuites de pauvre qualité. Certaines se seraient déjà vu retirer à cause de violation de droits d’auteurs, tandis que d’autres continuent de sortir. C’est le cas du jeu Dino Crisis, du même éditeur, qui non content de reprendre le nom d’une licence détenue par Capcom, affiche sans complexe plusieurs marques dont on doute qu’il détienne les droits. Certains éditeurs arrivent à tromper Apple, sa sécurité et ses utilisateurs. Reste à savoir comment cette application, qui fait partie des 400 000 jugées "inutiles" de l'App Store, obtient un tel succès.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire