Avec ARKit, Apple se lance dans la réalité augmentée

Apple n’a donné aucun indice concernant un éventuel nouvel iPhone lors de sa conférence pour la WWDC en ce début de semaine. Mais à la place, l’éditeur a présenté ARKit, un composant d’iOS 11, qui permet aux développeurs de créer plus facilement des applications en réalité augmentée pour iPhone et iPad.

Après la conférence, Apple a donc proposé une démonstration du type d’applications que nous pourrons attendre sur un de ses nouveaux iPad Pro, annoncés lors du même événement. Évidemment, ARKit ne sera pas limité ce nouvel iPad : selon Apple, ces applications en réalité augmentée pourront fonctionner sur tous les appareils fonctionnant sous iOS 11 et équipés au minimum d’une puce A9 (à savoir les iPhone 6s, 7 et SE, ainsi que les iPad Pro et l’iPad de 5e génération). Il ne sera donc pas nécessaire de se ruer sur un iPhone flambant neuf pour en profiter, les appareils de la génération précédente étant eux aussi compatibles.

  

ARKit utilise donc principalement la puissance du processeur central du smartphone, la caméra et les différents capteurs de mouvement pour afficher et animer des objets virtuels sur l’écran dans un environnement réel. On y trouve des objets plus ou moins sophistiqués, d’une simple tasse de café virtuelle posée sur une table à une lampe, qui crée une lumière dynamique dans son environnement et est donc capable de d’éclairer ladite tasse de café et de lui faire diffuser une ombre.

Plus complexe, Apple a également présenté un jeu tiré de l’univers de Star Wars, Battle Chess, qui reprend le jeu de plateau joué dans les films de George Lucas. Dans cette version, on affronte un hologramme de Jabba Le Hutt. Sur scène, Apple a également montré que ses appareils pouvaient afficher une Batmobile virtuelle en Lego (accompagnée de son Batman à l’échelle) sur un écran d’iPad, ou encore un jeu de plateau virtuel dans lequel des villageois affrontaient des pirates de l’espace.

ARKit est également capable de proposer un suivi des mouvements stable, estimant la lumière ambiante et l’échelle des objets et intégrant même des outils de développement supportant des moteurs 3D comme Unreal Engine, Unity et autres. 


  

Selon Craig Federighi, d’Apple : « des centaines de millions d’iPhone et iPad » seront compatibles avec les applications en réalité augmentée développées pour ARKit. Mais c’est un appareil qui n’existe que dans les rumeurs qui pourrait en tirer le meilleur parti. L’iPhone 8 est attendu pour cet automne, et les spéculations les plus insistantes lui prêtent des fonctions spécialement destinées à la réalité augmentée, notamment une caméra capable de supporter la reconnaissance des objets et des manipulations d’image à la volée.

Pour l’instant, rien dans ARKit ne confirme que la réalité augmentée sera au centre des préoccupations du prochain iPhone. Mais le fait qu’Apple vienne de lancer un outil dédié à la création d’applications en réalité augmentée montre l’intérêt grandissant de la marque pour cette technologie et son inclusion dans ses futurs produits. Pendant des mois, Pokémon GO a dominé le marché ces applications en AR, et semble avoir lancé une nouvelle vague d’intérêt pour la technologie dont ARKit d’Apple pourrait être un des principaux acteurs.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire