Apple répond aux problèmes de batterie des nouveaux iPhone

Nous en parlions hier, les nouveaux iPhone 6s et 6s Plus ont la particularité cette année de voir leurs composants venir de deux fabriques distinctes : Samsung et TSMC. La puce A9, le cœur de ces téléphones, serait légèrement différente selon son origine. Celles qui sortent de chez Samsung semblent chauffer un peu plus, ce qui occasionne une autonomie inférieure.

Apple a répondu très officiellement à la presse nord-américaine, défendant ses fournisseurs et attaquant les procédures de tests : « Les tests en laboratoires qui font fonctionner le processeur avec une charge très importante et qui continue jusqu’à ce que la batterie s’épuise ne sont pas représentatifs d’un usage réel, puisqu’ils passent un temps surréaliste sur le niveau de performance le plus haut du processeur. C’est une manière trompeuse de mesurer l’autonomie réelle. Nos mesures et les données des utilisateurs montrent que la durée de vie de la batterie de l’iPhone 6s et 6s Plus, même en prenant compte des variations de composants, varie de seulement 2 à 3 %. »

Cette déclaration ne nous apprend malheureusement pas grand-chose. Il est évident que ce genre de tests ne reflète pas une utilisation quotidienne, mais il permette d’offrir des valeurs comparables avec d’autres appareils. Quant au chiffre de 2 à 3 %, il devrait toutefois être rassurant pour ceux qui réfléchissaient à acheter le nouvel iPhone, mais qui craignait de tomber sur une « mauvaise puce ».

La chauffe semble néanmoins être un problème récurent des derniers smartphones de la firme. Entre les utilisateurs rapportant des téléphones globalement très chaud et ceux qui évoquent un bouton Touch ID brulant, la marque n’a clairement pas encore répondu à toutes les inquiétudes.

Lire : Quel smartphone choisir ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire