Apple rachète le fondeur Dialog Semiconductor pour 300 millions $

Apple et Dialog Semiconductor, un fabricant de composants électroniques anglais, ont conclu un accord d’une valeur totale de 600 millions $. La moitié de la somme sera dédiée à l’achat de composants. Les trois cents autres millions serviront à racheter des capitaux de la compagnie incluant des usines en Allemagne, en Italie et en Angleterre, mais aussi 300 employés de Dialog.

>> Puces espionnes chinoises : Apple et Amazon démentent formellement

Avec la signature de ce juteux contrat, la compagnie anglaise a remporté des contrats concernant la livraison de puces de gestion d’alimentation électrique, de sous-systèmes audio, de circuits intégrés pour les systèmes de charge pour les iPhone. Avant même la finalisation de cet accord, Apple comptait déjà pour 75 % du chiffre d’affaires de Dialog, et la rumeur qui courait il y a quelques mois selon laquelle Apple souhaitait fabriquer ses propres puces avait provoqué l’émoi au sein de l’entreprise anglaise. Rétrospectivement, les craintes étaient infondées, et le rachat de l’un par l’autre n’en semble que plus logique : Apple ne peut se permettre de bâtir une compagnie en partant de zéro, et la solution la plus simple pour achever ses ambitions est de racheter un de ses fournisseurs.

Apple utilise ses propres puces depuis la sortie des iPhone 8 et iPhone X. À présent, seuls les iPad et Apple TV utilisent les technologies d’un autre fondeur, mais à l’allure où vont les choses, ces produits ne devraient pas tarder à intégrer des puces faites maison. Dialog Semiconductor va non seulement créer des puces pour les objets connectés de la marque, mais aussi pour les iPhone, les automobiles et les ordinateurs.

>> À lire : iOS 12 installé sur près de la moitié des appareils Apple

Posez une question dans la catégorie News du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire