Apple SIM : la carte qui bouleverse les télécoms

Apple met les pieds dans le plat en intégrant sa propre carte SIM aux nouveaux iPad. De fait, il joue le trublion qui coupe le lien historique qui liait les opérateurs à leurs abonnés.

Les versions Wi-Fi+Cellular des iPad Air 2 et iPad Mini 3 sont automatiquement vendues avec une Apple Sim, nom officiel attribué par Cupertino. Cette carte ne donne accès qu’aux données et non à la voix. Grâce à elle, l’utilisateur peut dès son achat surfer sur Internet en souscrivant à une offre sans engagement chez l’un des opérateurs faisant déjà confiance à Apple.

Nul besoin de se rendre en boutique, tout se fait à partir de l’écran de la tablette. Pour l’instant, trois opérateurs américains et un opérateur britannique ont embarqué leurs abonnements sur l’Apple Sim : AT&T, T-Mobile US et Sprint pour les U.S.A. et Everything Everywhere (filiale d’Orange) pour outre-Manche. Apple a d’ores et déjà annoncé que cette liste était destinée à évoluer.

Cette solution tout-en-un permet au consommateur de se connecter en toute simplicité à Internet. A l’étranger, il peut également souscrire à un abonnement temporaire auprès d’un opérateur local, sans avoir besoin d’acheter une nouvelle carte SIM.

En bouleversant ce pan des télécoms, Apple créé une rupture encore plus forte qu’avec les micro-SIM et nano-SIM. Néanmoins, on y voit que des avantages pour le consommateur. Seuls les opérateurs semblent ici lésés.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire