VR : dans la peau d'un schizophrène

Ayant à cœur de sensibiliser et d’aider les proches des personnes atteintes de schizophrénie à mieux comprendre leur maladie, le laboratoire de recherche médicale Janssen, en collaboration avec Dr David Travers, psychiatre au centre hospitalier universitaire de Rennes, a conçu une application de réalité virtuelle pour Oculus Rift, qui permet d’entrer dans la tête d’un schizophrène.

Concrètement, l’expérience plonge le spectateur portant le casque VR dans un scénario subjectif enrichi d'effets sonores, où il ressent le monde comme un schizophrène, entre hallucinations et paranoïa. Ce sont en effet les symptômes les plus fréquents chez les patients.

Le graphisme reste simple et contrairement aux expériences VR habituelles, il n’est pas possible de prendre le contrôle du personnage. Mais pour ceux qui l’ont essayé, c’est largement suffisant pour appréhender les effets de la maladie : perte du sens de la réalité, sentiment de confusion, stress, mal-être profond…

>>> Lire MoVR : un système pour utiliser n’importe quel casque VR sans fil

D’ailleurs, l’initiative a été saluée par les associations de proches de malades y compris l'Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques (Unafam) qui espère que l’expérience pourra rapidement toucher le plus grand nombre, car pour l’instant elle n’est proposée qu’à titre expérimental dans les symposiums médicaux.

Le docteur Travers quant à lui, souhaite renouveler la collaboration avec le laboratoire belge afin de développer l’application VR actuelle, en améliorant par exemple le graphisme ou en incluant une possibilité d’interactions entre le spectateur et son environnement. « Le potentiel de la VR est très important, bien plus que ce que je m'imaginais quand j'ai commencé à travailler le premier scénario », conclut-il.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire