Michèle Alliot-Marie efface l'Ardoise

Michèle Alliot-MarieNous évoquions il y a une semaine la polémique soulevée par Ardoise, le logiciel de collecte d’informations de la police nationale.

Devant le tollé que cela engendré, le ministre de l’Intérieur vient d’annoncer la suspension de son expérimentation.

Une polémique qui fait pschitt...

Rappelons qu’à l’origine, la solution logicielle Ardoise (acronyme d’Application de recueil de la documentation opérationnelle et d’information statistique sur les enquêtes) devait collecter tout un tas d’informations concernant les suspects, mais aussi les témoins, impliqués dans des délits. Parmi les critères à l’origine retenus, nous trouvions notamment les préférences sexuelles et les pratiques religieuses des gens. Devant la monté au créneau de certaines associations et le développement de l’affaire dans les médias, le ministère a donc tranché.

Michèle Alliot-Marie a déclaré vouloir réfléchir à la pertinence des critères retenus pour cet outil de travail censé faciliter les enquêtes de la police et de la gendarmerie. Cette décision fait en outre suite à un courrier envoyé à la ministre par la Cnil afin d’obtenir des éclaircissements sur cette affaire.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Anonyme
    merci David Bénard pour cette bonne nouvelle. ça en fait au moins une.

    je me demandais comment un islamiste homosexuel aurait pu s en sortir si on avait ecrit sur un mur "Omar Sevran m a tueR"
    0
  • Dr_cube
    En tout cas ce logiciel plairait à feu le maréchal Pétain.
    0
  • fr78
    Arrêtez votre hypocrisie. Le problème n'est pas lié au fait de mémoriser les préférences sexuelles et les pratiques religieuses, c'est plutôt de savoir qui va se retrouver dans la base de données.
    S'il y avait une base avec seulement les vrais criminels, pédophiles et extrémistes religieux, ça me va, je ne suis pas concerné. Mais si n'importe qui d'autre peut s'y retrouver, juste parce qu'il a été témoin de quelque chose, là c'est pas normal.
    Vous êtes vraiment contre le fait que les criminels, pédophiles et extrémistes religieux soient fichés ? La liberté des uns s'arrêtent là où commence celle des autres... méditez cela !
    0