Deux ans après... Ashley Madison rend l'argent (finalement)

Ashley Madison, un site de rencontres extra-conjugales avait été piraté en 2015. Les informations personnelles concernant près de 33 millions de personnes ont été mises à nu sur la toile. La société éditrice du site, Avid Life Media, devait ainsi payer une amende de 1,6 million de dollars, infligée par la commission fédérale du commerce (FTC). En parallèle, les victimes américaines ont mené une action collective contre l’entreprise. Elles accusent Ashley Madison d’avoir trompé ses membres en ce qui a trait aux mesures de sécurité et au système de protection du site.

> > >  Lire aussi  [Test] Garmin Forerunner 935 : que vaut la nouvelle montre de running de Garmin ?

Il semble qu’Avid Life Media soit sur le point de voir le bout du tunnel. L’entreprise a annoncé une entente sur la somme de 11,2 millions de dollars comme dédommagement pour les victimes aux États-Unis. Cependant, l’accord devra être validé par la cour du district de l'Est du Missouri. Si la démarche aboutit, les victimes pourront réclamer jusqu’à 3500 $. La somme dépend de l’importance des pertes subies.

 Par ailleurs, ces compensations ne signifient pas qu’Avid Life Media reconnaît être responsable de la fuite des données. Selon l’entreprise torontoise, elles serviront surtout à « éviter l’incertitude, les dépenses et les inconvénients associés aux litiges en cours ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire