Twitter bientôt banni de l'Assemblée nationale ?

Bernard Acoyer, président de l’Assemblée nationale, va évoquer au bureau de la chambre les députés qui ont pris l’habitude de communiquer en direct sur Twitter les réunions auxquelles ils assistent, y compris celles à huis clos. C’est un des nombreux à-côté du fiasco de l’Équipe de France en Afrique du Sud, après que le député UMP Lionel Tardy ait été rappelé à l’ordre alors qu’il rendait compte sur Twitter de l’audition à huis clos de Raymond Domenech et de Jean-Pierre Escalette, respectivement ancien sélectionneur des bleus et ancien président de la Fédération Française de Football.

L'Assemblée n'aime pas beaucoup Twitter

« Les nouvelles technologies sont là, il faut s’en féliciter, elles font circuler l’information de manière de plus en plus rapide », a expliqué Bernard Acoyer à l’AFP. « Mais elles ne peuvent remettre en cause le respect du huis clos lorsque l’Assemblée ou une commission décide de siéger à huis clos ». Ce n’est en effet pas la première fois que Twitter laisse filtrer des informations provenant directement d’une réunion à huis clos à l’Assemblée. La réunion sur Hadopi a largement été relayée en direct sur le site, et il y a quelques jours, c’est encore Twitter qui nous apprenait en avant-première un remaniement ministériel pour octobre.

L’interdiction de twitter, aussi bien dans l’hémicycle que dans toutes les autres réunions à huis clos de l’assemblée, avait déjà été évoquée pour d’autres affaires. Elle pourrait cette fois devenir une réalité.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
16 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Kenelm
    Cage de Faraday.

    Problème résolu.
    0
  • Glu-glu
    Il existe moins "violent" (pour les gens comme pour l'architecture) comme solution que la cage de Faraday.
    0
  • Kenelm
    Ben c'est pas violent.

    J'ai déjà vu des tonnes de cages de Faraday parfaitement intégrées à l'architecture, à l'intérieur des murs. T'ouvres la porte, tu rentre, tu ferme la porte. C'est une salle comme une autre. Et c'est idéal pour les conversations à huis-clos.

    Ça s'utilise d'ailleurs dans d'autres domaines, pourquoi pas chez eux ?
    0