Asus ZenFone Zoom S : le HDR pour saisir tous les détails [sponso]

Asus nous a confié un ZenFone Zoom S afin de mettre à l’épreuve ses capacités en matière de photo. Le résultat est bluffant et, en suivant quelques règles, à la portée de tous.

Un rendu naturel en toutes circonstances, voilà ce qu’offre l’imagerie à grande gamme dynamique, ou High dynamic range imaging, HDR, en anglais. Apparue il y a une dizaine d’années sur les appareils photo numériques, cette fonction permet d’améliorer la perception des détails dans les zones les plus contrastées de l’image, qui, sans cela, s’avèreraient sur, ou sous exposées. Avec pour conséquence néfaste, une sévère perte de détails et de matière. Cette photo illustre tout l’intérêt du HDR. S’il n’avait pas été activé, le ciel maussade de cette photo apparaîtrait uniformément blanc, et les zones les plus sombres, telles que les voiles repliées, seraient presque noires. En effet face à de tels contrastes, un appareil classique aurait opté pour une valeur d’exposition moyenne. Au contraire, après avoir analysé l’éclairement de la scène en une fraction de seconde, le smartphone a activé automatiquement le mode HDR. Et comme on le voit, le rendu s’avère très naturel. Cela dit, une petite retouche du contraste, et l’ajout de Clarté ou de Vibrance est tout à fait envisageable : cela permettra de faire ressortir encore plus de matière dans le ciel, pour obtenir une ambiance dramatique.

Evidemment, le HDR se révèle très précieux dès qu’il s’agit de photographier l’intérieur d’un lieu faiblement éclairé, une église par exemple, dont la seule lumière provient des vitraux. Dans ce genre de situation, aucun appareil, pas même un reflex haut de gamme, n’est capable d’exposer avec la même justesse l’intérieur de l’édifice et les couleurs du vitrail : la plage de luminosité est supérieure à ce que peut interpréter le capteur. Le HDR de l’Asus ZenFone Zoom S contourne cette limitation en surexposant, ou sous exposant les zones les plus sombres ou claires de la scène, de manière à obtenir un rendu proche de ce que perçoit l’œil humain. Et comme l’appareil montre en temps réel l’effet du HDR, il est possible de juger du résultat final avant même de déclencher.