L’intelligence artificielle de Google s'entraine contre Atari

Deep Mind Google vs Atari


Le département de recherches DeepMind (AI) de Google démontre que la curiosité, qualité par excellence humaine, est primordiale pour rendre les ordinateurs plus intelligents.

Dans la vidéo, le personnage contrôlé par l’AI DeepMind est opposée au jeu Atari Revenge Montezuma. Il n'a pas accès à toutes les informations, mais doit apprendre à jouer de la même façon que le ferait un humain. C’est-à-dire en analysant les éléments à l’écran, interagir avec, appuyer sur des boutons, comprendre ce qui fonctionne ou pas. L’IA doit alors modifier ses codes et schémas de raisonnement, ne plus se contenter d’une réflexion et appréhension robotisée de son environnement mais l’appréhender comme le ferais un cerveau humain avec ses aspérités, complexités et adaptabilité.  

Comme la vidéo ci-dessus nous le montre, maintenant IA DeepMind peux esquiver les crânes, saisir des clés, et enfin marquer des points. Il est à noter qu’avant incrémentation de ce système il en était complètement incapable.

La différence ? La curiosité.

C’est le système de récompenses numériques proposée qui motive l’IA à explorer et analyser son environnement pour enfin progresser. Ceci fonctionne comme les endorphines pour le cerveau humain, hormones du plaisir. Et c’est ainsi que l’IA avec ce système de récompenses a pu, après avoir traité près de 50 millions d’images découvrir 15 niveaux alors que l’IA sans ce système n’en a vu que 2.

Il reste encore un long chemin à parcourir pour bénéficier des résultats de ses recherches pour notre usage quotidien mais la progression enregistrée lors de cette expérience tant à prouver que Google y accorde beaucoup de temps et de crédit.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire