Attaque de hackers contre des sites officiels américains

En quelques jours, de nombreux sites Internet américains et sud-coréens ont été les victimes d’attaques massives. Ceux de la Maison Blanche, des ministères de la Défense américain et sud-coréen ou encore de la Sécurité intérieure américaine ont été saturés de connexion selon le célèbre principe de l’attaque par déni de service ou « DoS attack ».

La Corée du Nord soupçonnée

Il consiste à se connecter simultanément à un serveur de manière à l’empêcher de répondre aux trop nombreuses requêtes de ses clients. Rien de très sophistiqué toutefois, le ministère américain de la Sécurité intérieure a même précisé que ce type d’attaque était pratiquement quotidien. Toutefois, la simultanéité de ces offensives dans les deux pays fait penser à certains députés sud-coréens que la Corée du Nord pourrait se trouver derrière cette manoeuvre.

Si selon les experts, ces attaques ne provenaient pas de serveurs situés sur le territoire nord-coréen, cela ne blanchit pas pour autant le régime de Pyongyang. Le mois dernier, la République populaire démocratique de Corée avait prévenu qu’elle était prête pour une « guerre de haute technologie » contre le Sud. Certains experts du pays, comme Bruce Kingner, spécialiste à la Heritage Foundation, présument même que l’armée nord-coréenne dispose d’une unité d’un millier de pirates informatiques mise sur pieds il y a dix ans.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • a2bfango
    ca parait vraiment gros ^^
    1
  • Will-Lee
    ça fait peur quand même
    0
  • Vermoute
    Citation:
    ca parait vraiment gros ^^

    Clair!
    Isolé comme il sont en corée du nord, je voit pas comment ils se sont équipé des dernière technologie (haute donc) !

    Enfin, ils auront bientôt l'arme nucléaire, ils pourront faire les cadores !
    0