La Batmobile du XIXe siècle, elle ressemble à ça

La bande dessinée de Brian Augustyn, de Mike Mignola et de P. Craig Russell, Batman : Gotham by Gaslight, sera adaptée au cinéma. La nouvelle animation de Warner Bros. plonge Batman à Gotham City, théâtre de violences et de terreurs, sous l’ère victorienne.

Un modèle avancé pour l'époque

Batman avait le choix entre plusieurs modèles de véhicules automobiles au 19e siècle. Le Benz Patent Motorcar de Carl Benz a été dévoilé en 1886. L’inventeur allemand Siegfried Marcus avait également déjà proposé un modèle « puissant » de voiture à essence dès 1888. Les automobiles à vapeur étaient par ailleurs bien matures à cette époque pour devenir la Batmobile. Le constructeur français Bollée proposait en effet La Rapide dès 1881. C’est le premier véhicule à avoir dépassé les 60 km/h, soit près d’un kilomètre à la minute. Il a également été conçu pour être manœuvré par une seule personne et contenir tous les équipements nécessaires à  un justicier solitaire.

>>> Lire aussi Batman v Superman se fait descendre aux Razzie Awards

Les téléspectateurs ont cependant l’habitude de voir une Batmobile à la fine pointe de la technologie. Un bras rétractable, un intercepteur télégraphique et un décodeur Morse ont dû être disponibles sur le véhicule. La technologie protofax existait par ailleurs déjà sous l’ère victorienne grâce à la machine Pantelegraph. Batman aurait pu s’en servir comme une forme de GPS à l’état brut. Enfin, une chambre noire et un système de blindage devront également permettre à Batman de s’imposer dans les rues de Gotham City.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire