L'Autopilot de la Tesla mis en cause devant la justice

Des propriétaires de Model S et Model X viennent de lancer un recours collectif contre Tesla auprès d’une cour fédérale de la Californie. Ces clients qui ont acheté leurs véhicules durant le premier trimestre 2017 pointent du doigt un système de conduite autonome « dangereusement défectueux ». Une fois engagé, l’Autopilot enclencherait les freins sans raison alors que le véhicule continuerait à avancer à l’approche d’un obstacle. Les plaignants condamnent également la campagne marketing de Tesla qui promettait la pleine fonctionnalité de l’Autopilot fin 2016.

> > >  Lire aussiToyota annonce un semi-remorque qui roule à l’hydrogène

Le constructeur automobile s’est défendu en attirant l’attention sur le fait qu’il n’a jamais parlé d’« autonomie totale » sur ses véhicules. Cependant, il existe un problème matériel concernant les Model S et Model X produit entre février et octobre 2016. Ce sont près de 53 000 véhicules de ces modèles qui ont fait l’objet d’un rappel massif un jour après le dépôt de la plainte. Sur son site officiel, l’entreprise évoque une pièce mal conçue provenant d’un de ses fournisseurs. Ce rappel viserait à éviter le blocage du frein de stationnement.

Tesla fait également face à un problème judiciaire à Los Angeles où les conducteurs se plaignent de l’accélération brutale et imprévisible de Tesla Model X. A ce rythme, Tesla aura-t-il encore de la marge pour son projet de semi-remorque électrique ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire