Londres : collision entre un A320 et un drone

A320 de British AirwaysA320 de British Airways

Dimanche soir, un Airbus A320 en provenance de Genève a percuté un drone alors qu’il était en phase d’atterrissage à l’aéroport d’Heathrow (Londres).

Cet avion de ligne de British Airways était en vol commercial et transportait à son bord 132 passagers ainsi que cinq membres d’équipage. Aucun d’entre eux n’a été blessé. Lors de son approche, le pilote a senti un choc à l’avant de l’appareil qui n’a eu aucune incidence sur sa manœuvre. Une fois au sol, il a contacté les autorités en vigueur. Après inspection de l’avion, aucun dégât n’a été observé sur le nez de l’avion avec lequel le drone est entré en collision. Un porte-parole de British Airways a déclaré que « notre avion a atterri en toute sécurité. Il a été entièrement examiné par nos ingénieurs et était tout à fait opérationnel pour opérer son prochain vol. »

La Metropolitan Police a ouvert une enquête afin de retrouver le pilote du drone incriminé. En Grande-Bretagne, faire voler un drone à proximité d’un aéroport est punissable de cinq ans d’emprisonnement. C’est le second incident qui oppose un drone à un avion en 2016. Le 19 février dernier, un Airbus 320 d’Air France a croisé la route d’un drone lors de sa phase d’approche de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Son copilote est parvenu à effectuer à temps une manœuvre d’évitement.

>>> Lire : Quand un A320 croise un drone : enquête à Roissy Charles-de-Gaulle

La peur de tous les pilotes est qu’un drone entre dans un des réacteurs. Il pourrait alors causer des dégâts beaucoup plus critiques. Une récente étude menée par le Mercatus Center de l'Université américaine George Mason explique qu’un oiseau de 2 kg entrant dans un réacteur n’engendre d’incidents corporels que dans 0,2 % des cas. Un drone n'a pas la même structure, mais est aussi plus léger dans la plupart des cas.

>>> Lire : Comparatif drones : comment choisir ? Lequel acheter ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • asche
    "aucun dégât n’a été observé sur le nez de l’avion avec lequel le drone est entré en collision."
    J'imagine le gars en charge de l'expertise, devant l'avion, en train d'écrire "A320 : 1 - Drone : 0" sur son rapport...
    1