Baby Boom : enfin le successeur du Concorde ?

Des vols long-courriers de plus courtes durées

Relier les grandes villes du monde en moins de cinq heures, c’est l’objectif ultime de la startup étasunienne Boom, qui a officiellement présenté Baby Boom, un nouveau concept d’avion supersonique qui pourra transporter 45 passagers à son bord, et ce à un tarif similaire à celui des classes affaires classiques. Baby Boom pourra atteindre une vitesse de 2,2 fois la vitesse du son (Mach 2,2), soit l’équivalent d’environ 2300 kilomètres par heure. C’est beaucoup plus que la vitesse de pointe du Concorde qui, en raison de ses coûts d’exploitation onéreux, a dû s’arrêter de voler en 2003.

>>> Lire aussi X-Plane : le projet d’avion supersonique de la NASA

La semaine dernière, la jeune pousse a dévoilé un prototype à l’échelle 1/3 du jet XB-1. Le modèle réduit qui pour l’instant, ne peut transporter que deux personnes ─ le pilote et l’ingénieur qui recueillera les données de vol ─ permettra de faire les tests en vol d’ici 2017. Si ces derniers sont concluants, la production des jets supersoniques Baby Boom pourra alors commencer en vue d’un vol commercial inaugural vers 2020.

Baby Boom appuyé par les plus grandes firmes internationales

Il s’agit d’un projet plus qu’ambitieux si on se réfère à la taille de son initiateur Boom, qui ne compte actuellement qu’une dizaine d’employés. Mais, charmés par les promesses de Baby Boom, plusieurs groupes d’envergure internationale se sont ralliés à la startup : les composants électroniques seront fabriqués par Honeywell International Inc. tandis que les avions seront motorisés par General  Electric.  

Enfin, la compagnie du milliardaire britannique Richard Branson, Virgin Galactic, fera aussi partie de l’aventure Baby Boom puisqu’elle a déjà formulé une option d’achat des dix premiers exemplaires.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire