Des balises imprimées en 3D pour traquer les gros poissons

L’impression 3D, ce n’est pas seulement à des fins personnelles, elle peut aussi être au service de la faune marine. De plus en plus accessible, cette technologie a déjà contribué pour la science, désormais elle facilite le suivi des espèces marines.

Avec son projet Ocean Tracks, CSIRO  se focalise davantage sur la sauvegarde des gros poissons menacés d’extinction par la surpêche. Et pour ça, l’agence nationale australienne des sciences a développé des balises de suivi en utilisant l’impression 3D. Les avantages étant la rapidité et la personnalisation de la fabrication et ce, à moindre coût. Même au niveau du design, les balises ont évolué. Plus petites et discrètes, elles sont fabriquées en titane en raison de la solidité et la résistance de ce matériau face à la corrosion en milieu marin. De plus, ce métal s’avère non toxique au contact des tissus vivants.  Les scientifiques sont alors en mesure de perfectionner les produits obtenus et les tester en même temps.

Selon CSIRO, ces balises sont imprimées avant d'être expédiées vers la Tasmanie pour les essais.


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire