800 km d'autonomie pour 1 mn de recharge : la batterie Fisker s'annonce révolutionnaire


Selon les précisions fournies par la compagnie, la capacité de stockage de cette batterie serait 2.5 fois supérieure à celle des batteries li-ion classiques. Les véhicules électriques bénéficieraient ainsi d’une autonomie conséquente qui atteindrait 800 kilomètres. Par ailleurs, le temps de recharge serait extrêmement rapide. Après 1 minute de branchement, la voiture est prête pour 800 km supplémentaires.

Les observateurs s’interrogent sur la portée de cette information. L’année dernière, quand Henrik Fisker a relancé sa start-up, il a affirmé que son premier modèle serait alimenté par un condensateur révolutionnaire à base de graphène. Plus tard, il a revu ses plans et penche plutôt pour les batteries li-ion traditionnelles. Heureusement, le projet est dirigé par le Dr Fabio Albano, une référence en la matière.

Les yeux sont tournés vers Emotion

Le Dr Fabio Albano souligne "le début d'une nouvelle ère dans les matériaux solides et les technologies de fabrication". Ils espèrent surmonter les difficultés rencontrées par les batteries à semi-conducteurs comme "les performances à basse température, l'utilisation de méthodes de fabrication à faible coût et évolutives; la capacité de former des électrodes massives à l'état solide avec une épaisseur importante et des charges de matériau actif élevées. "

Fisker Automotive espère commercialiser ce produit en 2023. En attendant, elle compte exposer le modèle Emotion au CES 2018. Pour information, la précommande de cette voiture est déjà ouverte.

>>> Lire aussi : Volkswagen travaille sur une Beetle 100% électrique

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • sergejulien
    En imaginant une consommation de 10 kWh aux 100 Km, cette batterie devra stocker 80 kWh, soit 288 MJ. Si on la recharge en une minute, la puissance nécessaire sera donc de 4,8 MW (oui, mégawatts!). Sur une alimentation en 230V, cela demandera une intensité de plus de 20000 Ampères, et donc des fils d'alimentation de 2,4 mètres de DIAMÈTRE ! Un peu difficile à dérouler pour brancher la voiture sur une borne, non?
  • aze555666
    Ça devient classique ici, quoi que je trouve qu'on est loin du ridicule de l'autre jour avec la météorite géante et la température à 2370°.

    De toute façon, quand bien même le truc serait réaliste, il manque quelques informations importantes pour que la news ait un intérêt : (a) les matériaux utilisés, sont-il plus accessible que le lithium (b) par conséquent, quels sont les prix à attendre pour les batteries, comparé à l'actuel (c) quelles sont la taille et le poids de ces batteries, comparé à l'actuel ?
  • frederic.noth
    Vos calculs sont justes, à part les 2.4m de cuivre qui me semblent sortis du chapeau (il semble raisonnable de tolérer une centaine de W d'effet joule dans le "fil" ce qui permettrait de diviser la section au moins par cent).
    Mais surtout pourquoi cette idée d'un transfert de puissance effectué sous 220v ? Les packages Li-ion des VE actuels sont plutôt autour de 400v, mais rien ne dit qu'on ne serait pas beaucoup plus élevé sur cette techno dont on ne sait pas grand chose. Quant à une hypothétique station capable de fournir des MW en prestation de charge rapide, elle aurait tout intérêt à être elle même équipée d'un stock de supercapacités (tampon possiblement basé sur la même techno par exemple et dimensionné en fonction du besoin). Sinon bien sûr les contraintes seraient délirantes pour notre architecture réseau actuelle.
    Attention, je ne prétends pas que la techno présentée soit réaliste en tant que telle, n'ayant aucune information la concernant, c'est un autre débat.