Ils prennent des cœurs de rats pour construire un robot

Des chercheurs au sein de l’Université d’Harvard ont construit une raie-robot. Elle comporte des cellules issues de cœur de rats, des fils de fer constituent son squelette et elle réussit à nager correctement.

Une raie-robot

La raie-robot mesure 16 mm et pèse seulement 10 grammes. Elle possède un corps en substrat de silicone, cette substance sépare également les squelettes à base de fils d’or et enfin, elle comporte 200 000 cellules de rat génétiquement modifiées. Ainsi, lorsqu’elles sont exposées à une lumière dotée d’une longueur d’onde spécifique, elles se contractent systématiquement. Alors, le robot nage, de la même manière qu’une vraie raie. Selon les précisions fournies par Kit Parker, le scientifique à la tête de l’équipe de recherche, on peut contrôler cet organisme avec une lampe bleue à double faisceau. Les cellules des nageoires réagissent à cette source de lumière.

Pour l’instant, la raie-robot ne peut pas encore survivre à l'extérieur du laboratoire, les cellules de rats ne possèdent pas de système immunitaire, elles seraient immédiatement attaquées par des bactéries et des agents pathogènes fongiques. Néanmoins, cette invention présente un triple intérêt : elle permettra de mieux comprendre les déplacements de la raie, elle facilitera l’intégration de cellules biologiques au sein d’un corps artificiel et elle constitue aussi un point de départ pour créer des cœurs artificiels.

>>> Lire aussi : 30 robots qui ont marqué l'histoire du cinéma

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire