La CNIL épingle les smartphones et attaque les BlackBerry

La Commission Nationale Informatique et Libertés alerte les utilisateurs de smartphones sur les dangers des données des fonctions de plus en plus nombreuses de localisation et de partage de données.

Attention à la géolocalisation

De plus en plus en vogue sur le marché de la téléphonie mobile, le smartphone propose de nouvelles fonctionnalités telles que la géolocalisation. Cet outil permettant de situer son téléphone à tout moment sur la planète peut aussi porter préjudice à l’utilisateur s’il n’est pas assez regardant. Chaque fois qu’une application nécessite de fonctionner avec la géolocalisation, elle demande l’autorisation à l’utilisateur. À ce sujet, la Cnil préconise de « faire attention aux applications que l'on installe sur son téléphone ; il faut aussi lire en détail les conditions d'utilisation des applications qui doivent préciser les données collectées et leur utilisation. »

Le BlackBerry dans le colimateur

La Commission poursuit sur les entreprises en précisant qu’il leur est possible de limiter l’accès du téléphone à certaines applications. En outre, elle ajoute « qu’un téléphone portable peut facilement se perdre, et qu'il doit donc impérativement être protégé par un code de verrouillage, après une courte période d'inactivité. Le code PIN de la carte SIM ne suffit pas. »

Parmi tous les smartphone du marché, c’est le BlackBerry de RIM qui est pointé du doigt par la Cnil. À tort ou à raison, les avis sont partagés. Du côté du géant canadien, on joue la transparence. Suite aux polémiques entourant le transit des informations par ses propres serveurs, RIM avait fourni les documents qui ont permis de blanchir son système. Curieuse attaque contre les BlackBerry alors que Windows Mobile, iPhone OS et Android ne manquent pas non plus de soulever des critiques sur leurs failles supposées.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Rorothermidor
    La dessus je suis amplement d'accord mais le géopositionnement est totalement débrayable sur tous ces modèles. Quel intérêt de mettre Blackberry en ligne de mire alors que les autres restent dans l'ombre ? ben histoire de faire la contre publicité pour les smart RIM. Pendant ce temps là Apple prend des part de marché qu'il ne mérite pas. C'est peut être aussi le seul constructeur qui ne la ramène pas trop ni qui allonge le plus, mais ça relève de la conjecture.
    Tous les smartphones ont une faille puis...
    Citation:
    « qu’un téléphone portable peut facilement se perdre, et qu'il doit donc impérativement être protégé par un code de verrouillage, après une courte période d'inactivité.

    UN téléphone portable peut être perdu, être piraté, être capté, être localisé, être volé, ... comme tout périphérique portable. J'en ajoute ? ou c'est suffisant ?
    Ce qu'il ne faut jamais perdre de vue c'est que les données personnelles importantes comme numéro de compte bancaire, numéro de carte bancaire, adresse, numéro de téléphone, adresse courriel, adresse postale, ... sont autant d'éléments quiç peuvent être utilisés de manière frauduleuse voire criminelles.
    0
  • shooby
    L'interet de ne s'en prendre qu'à RIM n'est-il pas que c'est la boite la plus "fragile" économiquement ? Pourquoi attaquer des mastodontes comme google, MS ou apple alors que c'est moins risqué avec RIM ? C'est un peu le même cas qui était arrivé quand Apple avait voulu s'en prendre à HTC il y a peu alors que c'est adroid (et donc google) qu'ils visaient, mais que google est plus solide que HTC !
    0