Blue Origin réussit haut la main son 4e vol d'essai

Blue Origin a terminé avec succès le quatrième lancement et atterrissage de sa fusée nommée New Shepard. La société est-elle en marche vers son objectif de devenir la première entreprise privée à envoyer des touristes dans l'espace ?

Après quatre lancements et atterrissages avec le même véhicule (New Shepard) Blue Origin a réalisé une première historique dans le milieu aérospatial. Le but de la mission sans équipage d'aujourd'hui était de tester le scénario dans lequel un parachute ne parviendrait pas à se déployer lors de la descente de la capsule New Shepard. Blue Origin veut ainsi tester son système avant de l'utiliser pour amener les humains dans l'espace.

Contrairement aux trois précédents lancements de New Shepard, Blue Origin a changé un peu les choses et a notamment filmé en direct le lancement et l'atterrissage de l’engin. « Une réutilisation totale va changer la donne, et nous sommes impatients de faire le plein et de voler à nouveau », a ajouté le PDG dans un communiqué.

>> A lire aussi >> Oups ! La fusée de SpaceX se crashe à l’atterrissage

Récupérer des fusées afin de les réutiliser pour de futurs lancements a une importance cruciale et permettrait de réduire considérablement les coûts des lancements. Le succès de Blue Origin pourrait donc ouvrir une nouvelle ère pour le spatial.

Le système New Shepard a été baptisé ainsi en hommage au premier Américain à avoir voyagé dans l'espace, Alan Shepard. Il est composé de deux éléments : le lanceur et une capsule. Selon Blue Origin, cette dernière a la capacité d'accueillir six passagers et de les transporter pour des vols suborbitaux à la frontière de l'espace. Suite à la réussite de New Shepard, la société envisage désormais d'entamer de nouveaux tests afin de pouvoir réellement envoyer des humains en orbite dans quelques années, a confié Jeff Bezos.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire