BMW réfute les allégations d'entente illicite pour mieux polluer

Le magazine Der Spiegel a accusé BMW d’entente illicite avec Daimler et Volkswagen Auto Group pour fixer les prix et les conceptions de son système de traitement des émissions pour les véhicules diesel, AdBlue. Un système constitué d’un réservoir destiné à limiter le rejet des gaz polluants dans l’atmosphère. Selon le magazine, AdBlue ne remplit pas les normes européennes. La marque munichoise s’est défendue dans un communiqué de presse, indiquant que ses voitures « n'ont pas été manipulées et sont conformes aux dispositions légales réglementaires. Cela s'applique évidemment aux voitures diesel. Et cela est confirmé par les résultats des tests des autorités nationales et internationales ».

> > >  Lire aussi  Voiture électrique : Porsche charge encore plus vite que Tesla

Par ailleurs, Der Spiegel révèle que l’entente entre ces grands noms aurait également touché au prix de certaines pièces depuis les années 1990. L’accusation a attiré l’attention des autorités de la concurrence européennes qui ont annoncé l’ouverture d’une enquête le 22 juillet dernier. Pour sa part, les politiciens allemands ont requis la transparence et les sanctions si les soupçons étaient fondés. BMW s’est défendu en précisant que les discussions avec les autres constructeurs portaient sur la création d’une infrastructure adaptée aux réservoirs AdBlue en Europe.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire