Ce bras robotique peut porter 1000 fois son poids

En robotique, les concepts d’engin non rigides se heurtent généralement à un problème : la faible résistance des parties mobiles ou flexibles. Mais la dernière invention des chercheurs du Massachussetts Institute of Technology et d’Harvard University, un bras robotique baptisé « muscles artificiels », a des chances d’y remédier définitivement.

Entre souplesse et super force

Muscles artificiels est le premier bras robotique à corps mou. Pour le concevoir, les chercheurs se sont inspirés des pliages japonais appelés origamis. Mais sous derrière son apparente souplesse, le dispositif est capable de soulever 1000 fois son poids, grâce à l’utilisation de la pression hydraulique ou barométrique. Comparativement, un muscle de 2.6 grammes estcapable de soulever 3 kilogrammes au maximum.  

Pour obtenir ce compromis incroyable entre malléabilité et force de levage chez le robot, l’équipe a utilisé un alliage de métaux et de la feuille plastique pliée (comme un origami) suivant un schéma prédéfini. Le modèle a ensuite été entouré d’air ou d’un fluide (de l’eau par exemple) avant d’être scellé à l’intérieur d’un sac qui agit comme la peau sur le muscle. Enfin on a créé le vide à l’intérieur du sac pour exercer une tension et ainsi créer le mouvement musculaire.

>>> Lire aussi Le robot THR-3 de Toyota copie vos mouvements

Selon Daniela Rus, l'un des auteurs principaux de la recherche, le groupe de chercheurs a été plutôt surpris « par la force des muscles artificiels. Nous nous attendions à ce qu'ils aient un poids fonctionnel maximum plus élevé que les robots souples ordinaires, mais en aucun cas, à une multiplication par mille. C'est comme si nous avions donné des superpouvoirs à ce robot. »

Muscles artificiels inspirés d’un origami

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire