Le navigateur Brave s'associe à Qwant pour ses recherches et attaque Google



Qwant, "le moteur de recherche qui respecte votre vie privée" sera affiché par défaut sur Brave. Brendan Eich, le boss de la compagnie, explique cette décision par le fait que les géants du secteur gagnent beaucoup d’argent en exploitant les données des utilisateurs. Ces derniers ont, par conséquent, besoin d’un outil "pour se défendre."

La start-up va même plus loin, elle a déposé une plainte contre la firme de Mountain View pour violation de la nouvelle réglementation générale sur la protection des données (RGPD) en donnant certaines informations aux entreprises qui souhaitent diffuser des annonces ciblées. Brave n’est pas seule dans cette action, elle collabore avec l'Open Rights Group et le chercheur Michael Veale de l'University College de Londres.

Brave teste ses propres publicités

Face à cette accusation, Google a publié un communiqué soulignant sa bonne foi. Le géant du web a insisté sur le fait qu’il respecte la confidentialité et la sécurité des utilisateurs. Ses produits sont aussi conformes aux lois en vigueur dans l’Union européenne en matière de protection des données. Google assure fournir aux internautes "une transparence et un contrôle significatifs des données, y compris pour la publicité ciblée".

Brave a commencé les tests relatifs à son système de publicité dans le cadre d'un projet appelé Gemini. L’objectif consiste à payer non seulement les éditeurs qui affichent les annonces, mais aussi les internautes qui choisissent de les voir. Cette option sera disponible dans une nouvelle version du navigateur qui arrivera cette année. En attendant c'est une nouvelle victoire pour Qwant, le moteur de recherche français qui progresse constamment. 

>>> iOS 11.4.1 intègre un mode de protection des données supplémentaire

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire