Pas de carte musique jeune pour la Fête de la Musique

La commission Zelnik à l'initiative du projetLa commission Zelnik à l'initiative du projetLa carte musique jeune ne sera donc pas disponible pour la Fête de la Musique. C’est certainement en septembre prochain qu’elle sera finalement lancée. 

75 millions d'euros alloué par l'État

C’est l’Élysée qui vient de prendre la décision contre l’avis du ministère de la Culture qui tenait à son lancement à la date symbolique du 21 juin. C’est son financement qui poserait problème. Il doit en effet reposer en partie sur l’augmentation à 19,6 % de la TVA imposé aux FAI qui devaient ainsi y contribuer. L’annonce de sa création sera toutefois faite le jour de la Fête de la Musique.

C’est un budget de 25 millions par an sur trois ans qui sera alloué à cette carte comme le rapportent nos confrères de Numerama. Ces 75 millions serviront à subventionner des bons d’achat d’une valeur faciale de 5 à 50 euros, permettant d’acheter le double de ce montant sur les plateformes de vente de musique en ligne. Chaque site ne pourra encaisser toutefois plus de 10 millions d’euros de tickets pour préserver la concurrence. Le cas d’iTunes fait d’ailleurs débat puisque cette offre d’Apple est hébergée fiscalement au Luxembourg et ne reverse donc pas de TVA en France.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • ple92
    Le gouvernement n'a apparemment pas marre de distribuer l'argent du contribuable ... et pourquoi à nouveau une opération réservée aux jeunes ? Il vaut mieux, dans ce pays, être jeune même riche que vieux et pauvre !!!!
    1
  • shooby
    Une mesure fait pour donner un peu d'air aux majors qui n'ont pas su s'adapter à internet (préférant fustiger l'internaute plutôt que se remettre en cause) et qui serait financer par nous ême ... n'y a t-il pas quelque chose de bizarre là dedans ? Cela serait plutôt a elle de financer ça, car après tout elles ne sont pas en si mauvaise position financières qu'elles veulent bien nous le faire croire ! Donc non seulement on est les méchant (selon elles), mais en plus c'est nous qui devont les financer, n'importe quoi
    2