Google+ : la fin des haricots ?

Serait-ce le début de la fin pour Google+ ? Si le service de réseau social de Google est loin d'avoir disparu, surtout avec ses 2,2 milliards d'utilisateurs, on peut tout de même s'interroger sur son avenir. Car son dirigeant Bradley Horowitz, fraîchement arrivé, évoque les deux services Google Photos et Streams, mais omet de parler du cœur du sujet : Google+. Oubli involontaire ou volonté de passer à autre chose ?

Bradley Horowitz vient en effet de déclarer : « Je voulais juste confirmer que les rumeurs sont vraies - je suis très heureux d'être en charge des produits Photos et Streams. Il est important pour moi que ces changements soient perçus comme des améliorations positives de nos produits. » Mais alors, où est passé Google+ dans l'équation ? Le fait que Bradley Horowitz ne mentionne pas l'avenir de Google+ dès sa prise de fonction ne signifie pas pour autant que Montain View souhaite abandonner son service de réseau social. Mais il y a de fortes chances que Google+ connaisse une importante transformation dans les prochains mois.

15 Trucs et astuces pour maîtriser Google Plus

Pourtant, celles et ceux qui ont recours à un service Google (YouTube, Google Play, Google Docs, etc.) n'y ont pas échappé : Google+ est désormais incontournable dès lors que l'on souhaite partager des photos avec ses amis, émettre un avis sur une application Android ou poster un message à propos d'une vidéo. Et même s'il n'est plus « obligatoire » de publier un commentaire sur YouTube et de le lier à son profil Google+, le réseau social n'en reste pas moins difficile à contourner, tant il reste omniprésent dans les services du géant de Mountain View. Et pourtant, comme le rapporte un certain Edward Morbius, le site est boudé par la plupart des internautes. Il tire ses données d'un rapport détaillé de Google et téléchargeable à cette adresse. À titre d'exemple, sur les 2,2 milliards d'utilisateurs que compte Google+, seuls 0,2 à 0,3% d'entre eux auraient posté un message sur les 3 premières semaines de 2015, message qui ne soit pas lié à YouTube, précise l'auteur de l'étude. Il était peut-être temps pour Google de changer de cap, en somme.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire