La Chine va équiper toutes ses voitures en puces RFID

Le gouvernement chinois augmente encore un peu plus son arsenal de surveillance de masse. Après avoir équipé ses policiers de lunettes de reconnaissance faciale, le gouvernement de Pékin va installer des puces RFID dans le pare-brise de tous les véhicules circulant dans l’Empire du Milieu.

Ces puces permettront d’identifier les véhicules, et de connaître les déplacements de leurs occupants. Le système de surveillance sera progressivement mis en place à partir du 1er juillet, et tous les véhicules devront être obligatoirement équipés à l’horizon 2019. Ce dispositif de surveillance vient s’ajouter au réseau “Sharp Eye” (Oeil acéré), qui est composé de millions de caméras installées dans les espaces publics (et privés) chinois et des lunettes de reconnaissance faciale dont sont équipés de plus en plus d’agents des forces de l’ordre. Les gouvernements locaux font déjà “bon” usage de ces technologies, en affichant le visage des piétons indisciplinés ou encore celui des mauvais payeurs, sur des écrans géants. Lorsque l’on sait qu’il se vend 30 millions de voitures neuves par an en Chine, on ne peut qu’imaginer les milliards de données concernant les habitudes des citoyens chinois que le gouvernement de Xi Jinping va recueillir.

Bien que les dirigeants chinois clament que ce système servira à améliorer la sécurité routière et à diminuer les problèmes de circulation, nombreuses déjà sont les associations de défense des droits de l’Homme à affirmer que l’utilisation de ces puces servira avant tout à surveiller les gens et à exercer une forme de contrôle social.

>>> À lire : Des lunettes pour déjouer les systèmes de reconnaissance faciale

Posez une question dans la catégorie News du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire