Réchauffement climatique : quand l’eau submerge les plus grandes villes du monde

En attendant la conférence mondiale sur le climat COP21, qui se tiendra à Paris en décembre, un artiste a eu l’idée d’illustrer en image les effets du réchauffement climatique sur les métropoles. A en croire les chercheurs de l’institut Climate Central, les plus grandes villes du monde seront à long terme, englouties par les eaux.

Ainsi, le dernier rapport publié par cet institut de recherche américain souligne les effets de l’élévation du niveau de la mer sur certaines villes : depuis New York à Shanghai, en passant par Londres, Mumbai ou Sydney. Toutes seraient condamnées à disparaître d’ici quelques siècles, même si on arrive à limiter le réchauffement de la planète à 2°C. S’il est difficile de définir la vitesse à laquelle la mer pourrait monter, les chercheurs estiment qu’un réchauffement de 4°C ferait monter le niveau des océans de 8,9mètres, poussant ainsi 600 millions d’habitants à l'éxode.

Le rendu a été créé par l’artiste Nickolay Lamm en se basant sur les données récoltées par l’institut Climate Central. Les images illustrent les conséquences du réchauffement à +4°C d’un côté, et à +de 2°C.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires