Vie privée : la CNIL se réveille ?

Dès qu’un débat s’instaure sur la sécurité des données sur le Web on trouve toujours quelques messages parés des mots "Big Browser" auxquels on répond "paranoïa". Mais il faut avouer que la centralisation des informations et le manque de connaissance des utilisateurs lambda des systèmes informatiques font de l’inquiétude à propos de la vie privée une vérité de Lapalisse. C’est dans ce contexte que la CNIL décide de lancer une campagne sur les traces numériques que nous laissons.

Indispensable

Par section on apprend comment on est «  pisté sur Internet  », les limites de l’anonymat sur la toile, ce que sont les cookies et la mémoire cache. Car si quand on achète une voiture on apprend à passer une vitesse et à contrôler le niveau d’huile, personne n’a reçu de formation pour surfer sur le Net. Pourtant on peut retrouver tout un passé en quelques requêtes sur Google, et bien plus par des réseaux plus fermés comme ceux qu’utilisent par exemple les cabinets de recrutement.

Un peu tard ?

La loi Informatique et Libertés est assez peu respectée dans son ensemble et la CNIL n’a pas su endiguer les abus ni ne réagit quand on la contacte pour faire valoir ses droits. Les systèmes tels que les GPS, les cartes de transport en commun ou les puces RFID sont déjà très implantés sans même que les consommateurs aient conscience de l’importance des marquages qu’ils impliquent. Qui n’a pas aujourd’hui sa carte de fidélité de supermarché que l’on présente de surcroît volontairement à la machine qui fera des statistiques sur ses achats ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • yyoupla
    "auxquels ont répond" -> on répond
    "une vérité de la Palisse" -> Lapalisse ou La Palice

    Si cette campagne de la CNIL donne comme résultat un reflet de leur poids en termes d'autorité sur les institutions et les divers acteurs économiques, cela semble un coup d'épée dans l'eau.
    Et encore, une épée...
    0
  • vince2lille
    L'exploitation des données personnelles citées n'est pas un mal.
    Cela offre de la personnalisation et des avantages impossibles à avoir sans.
    0
  • lolotux
    Lors des déclarations de mes 1er sites à la CNIL.
    Le menu contenait déjà il y a 6 ans ces liens de démonstrations de nos traces, ce n'est donc pas nouveau.
    Mais faut-il y voir que la CNIL considère que peu de personne viennent chez eux s'informer !
    http://www.cnil.fr/index.php?id=19
    0