Education : des cours de code dès la primaire

Le ministre de l'Éducation nationale, Benoit Hamon, en mai 2012 (Crédit : CC BY-SA Pleclown)Le ministre de l'Éducation nationale, Benoit Hamon, en mai 2012 (Crédit : CC BY-SA Pleclown)Depuis plusieurs mois, la question de l’enseignement du code informatique à l’école fait débat dans les milieux académiques. Benoit Hamon, ministre de l’Éducation nationale, a tranché ce week-end à l’occasion d’une interview accordée au Journal du dimanche. L’enseignement du code sera proposé en option aux élèves de primaire dès la rentrée.

Le 8 juin dernier, le Conseil supérieur des programmes rendait un rapport sur ce que doit inclure le « socle commun de connaissances » que doivent acquérir les élèves de l’enseignement primaire et secondaire (lien PDF). Parmi les préconisations, outre les connaissances de la langue française ou l’intérêt de l’histoire pour développer son sens critique, le Conseil supérieur se prononçait également en faveur d’une initiation au code informatique et au développement. « L'élève sait que les équipements informatiques utilisent une information codée et il est initié au fonctionnement, au processus et aux règles des langages informatiques ; il est capable de réaliser de petites applications utilisant des algorithmes simples », expliquait-il.

Dans une interview publiée ce dimanche dans le Journal du dimanche, le ministre de l’Éducation nationale, Benoit Hamon, a expliqué comment seraient mis en place ces différents objectifs. Dès la rentrée de septembre prochain, les élèves de primaire pourront donc bénéficier de cours sur les bases du code informatique. Ces cours seront dispensés sous forme d’options facultatives, durant le temps périscolaire. Par ailleurs, au collège et au lycée, l’initiation à la programmation sera inscrite dans les programmes et devrait être enseignée par « les professeurs de technologie et de mathématiques ».

Pour le ministre de l’Éducation nationale, « il s'agit donc de donner à tous les clés pour agir dans un monde toujours plus "connecté" » tout en « détectant des talents » et en « suscitant des vocations pour un secteur stratégique dans la compétition mondiale ». Ce n’est pas la première fois que le développement informatique est inscrit aux programmes de l’éducation nationale. En 1985, le gouvernement Fabius présentait le « plan informatique pour tous » qui équipait 50 000 établissements en ordinateurs Thomson afin d’initier les élèves aux bases de la programmation avec les familles de langages BASIC et Logo. Depuis une vingtaine d’années, cet enseignement a peu à peu disparu des programmes du primaire et du secondaire.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Papounet17000
    Il ferait mieux de leur donner des cours de respect.
    0