Quelle est la console la plus chère de l'histoire ?

Achète-t-on plus cher nos consoles aujourd’hui qu’il y a 20 ans ? C’est pour répondre à cette question que nos confrères de Branchez-vous ont établi deux évolutions des prix des consoles de 1972 à 2012. Au passage, leur étude permet de déterminer la console la plus chère de l'histoire du jeu vidéo.

La première étude concerne les prix à l’époque de la sortie de chaque console de jeu. Plus intéressant, le second tient compte de l’inflation. Pour homogénéiser les valeurs, elles sont indiquées en dollars, les conversions francs-euros auraient sans doute été plus compliquées à gérer. 

Et c’est une bonne surprise pour nos portes-monnaies. On observe qu’en trente ans de jeux vidéo les prix des machines de salon ont toujours eu tendance à baisser. À plus de 600 dollars dans les années 70, on tourne plutôt autour de 250 à 400 dollars aujourd’hui. Bien entendu, deux ou trois exceptions viennent entacher cette baisse. On relève ainsi que le trio de tête des consoles les plus chères de tous les temps ne comprend pas la PS3 de Sony. On trouve donc l’Intellivision de Matel, la NeoGeo de SNK et en première position avec un coût d’achat (relatif) de 1111 dollars : la 3DO de Panasonic.


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
    Votre commentaire
  • schmurtzm
    Des articles interessants, parfois bien faits mais une mise ne page toujours aussi cata. Sur cet article il faut afficher 3 pages distinctes pour avoir la photo de manière lisible.... Faites un effort, revenez à l'interface de tom's en 1999 ce sera toujours mieux.
    1
  • charneas85@guest
    Nintendo est quand même la seule marque à ne pas augmenter ses prix entre chaque version et vu la qualité de leur licences ont ne peut leur dire que merci
    1
  • Crosimous@1347348732@guest
    Comme les imprimantes, le problème c'est pas le produit mais le consommable! Le prix des jeux est resté le même depuis la NES (350F-500F à l'époque et 40€-80€ aujourd'hui) mais quand on en achète 4 ou 5, surprise : on a dépensé plus que le prix de la console! Bref, c'est comme l'industrie de la musique, les éditeurs s'en mettent plein les fouilles pendant que les studios de développement rament en travaillant à la mode de Pékin.
    1