Une IA danoise peut détecter les arrêts cardiaques comme personne



Le programme fonctionne comme un assistant numérique. Il indique les questions à poser aux opérateurs. Les réponses du correspondant serviront à déterminer s’il souffre d’un arrêt cardiaque ou non. L’algorithme analyse le "schéma de communication verbale et non verbale" en se focalisant par exemple sur le ton de la voix ou sur le fait que le sujet respire ou non. Les responsables pourront ensuite une ambulance ou guider les personnes présentes lors d'une réanimation cardiorespiratoire.

Le logiciel a identifié 93% des cas

Corti a publié d’excellents chiffres sur la performance de son logiciel. Lors d’une étude basée sur 161 650 appels, le programme a reconnu 93,1% des arrêts cardiaques contre 72, % pour les "opérateurs humains". Il a également été plus rapide, mettant environ 48 secondes pour repérer les signes, soit 31 secondes de moins que les humains. Les tests réalisés à Copenhague ont montré des résultats similaires. La rapidité est un élément fondamental, chaque minute qui passe sans traitement réduit les chances de survie d'une personne de 7 à 10 %.

Toutefois, certains professionnels pointent du doigt le fait que l’entreprise n’a pas encore publié l’intégralité des résultats, cachant ainsi les imprécisions du système. Ils sont également sceptiques sur les capacités du logiciel à percevoir les subtilités humaines. Dès fois, la personne qui appelle souhaite rester positive et fournit malgré elle de fausses indications.

Face à ces critiques, Corti reste confiante. Grâce à un partenariat avec l’European Emergency Number Association (EENA), son programme sera déployé dans quatre nouvelles villes européennes après Copenhague. 

>>> L'Apple Watch recommandée par une étude pour détecter les troubles du rythme cardiaque

Cette IA détecte les arrêts cardiaques

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire