Pas de crise pour le commerce en ligne

Si le marché high-tech dans son ensemble a connu en 2008 sa première baisse depuis dix ans (« Marché high-tech : 1ère baisse depuis 10 ans »), il n’en est rien pour la distribution en ligne. Ce secteur devrait ainsi représenter un chiffre d’affaires de 30 milliards d’euros en 2010.

Déjà 20 milliards d'euros en 2008

La prévision est simple : la Fevad (Fédérartion de la vente à distance) prévoit une augmentation de près d’un tiers du chiffre d’affaires de 2008 qui représentait déjà pas moins de 20 milliards en 2008. L’année dernière ce sont près de 23 millions de Français qui ont acheté en ligne, soit 2,5 millions de plus qu’en 2007.

Selon Marc Lolivier, délégué général de la Fevad, « la conjoncture incite à la prudence, mais pour le e-commerce le réservoir de croissance existe. Si le rythme de croissance du nombre d'internautes se maintient et le montant moyen d'achat ne ralentit pas trop, les ventes du commerce en ligne devraient progresser de 25 % en 2009 par rapport à 2008 à 25 Md€ et de 20 % en 2010 à 30 milliards. »

En 2007, c’est surtout la praticité de l’outil Internet qui avait séduit les clients en ligne. En 2008, c’est évidemment les prix bas qui ont été déterminants pour ces consommateurs. Si le commerce en ligne avait explosé il y a quelques années grâce à la vente de produit high-tech, il est aujourd’hui propice aux achats les plus divers : alimentation, prêt-à-porter ou même voitures, comme le prouve le succès des ventes privées auxquelles nous avions consacré un dossier juste avant Noël.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • shooby
    Il aurait été interessant aussi de donner l'évolution des prix des commandes effectuées !
    0
  • JSZ
    shooby !!! Tu n'as pas lu la news en entier, ça me déçoit de toi ! ;-) : "le montant moyen d'achat ne ralentit pas trop"
    0
  • shooby
    super précision en effet ! ça fait comme PSA qui dit que sa 308 a été un succès en 2008, mais omet de préciser le chiffre exacts de ventes, qui sont dans les 300 000 unités vendues ... alors que les objectifs sont de plus de 500 000
    0