Un "Defacer's Challenge" trés contesté au final.

L'action connue un départ trés rapide dimanche avec environ 300 attaques rapportées quelques minutes aprés le coup d'envoi officiel à 2h du matin, a déclaré Roberto Preatoni, fondateur de Zone-H.org, un site Internet Estonien répertoriant les incidents.

Source : ECHU.ORG

Certains pensent que ce fut beaucoup de bruits pour rien. En effet selon Eleonora[67], organisateur de l'événement, les pirates devaient montrer leurs talents en défaçant le maximum de sites Internet en 6 heures. Des points seraient attribués selon le type de serveur infiltré.

On pouvait lire quasiment partout la semaine derniére qu'un nombre important, et jusque là jamais vu, de défaçages pourrait avoir lieu mais, alors que l'événement se terminait, il n'y avait aucun signe de dommage parmis les sites web les plus populaires.

"Cela ressemble à un pétard mouillé", a déclaré Graham Cluley, de l'éditeur britannique de logiciels de sécurité informatique Sophos.

"Il n'y eu pas de grands noms" confirme Roberto Preatoni, mais il ajouta son propre site qui fut mis à mal et resta indisponible la quasi-totalité de la journée. En effet Zone-H.org connu un flot de visiteurs énorme qui renda le serveur inaccessible, ceci aprés avoir subit une attaque DDoS qui l'avait déconnecté du réseau.

De son côté Thomas C Greene de TheRegister.co.uk semble persuadé que tout ceci n'était qu'un hoax et lance la question "de qui était ce hoax?".

C'est alors Zone-H.org qui arrive comme premier suspect. Selon lui, des difficultés similaires avec la langue anglaise peuvent être remarquées dans le site Internet de l'organisateur et sur Zone-H. Il apporte aussi d'autres arguments dans un article publié aujourd'hui sur TheRegister.co.uk.

"Durant l'événement, Zone-H fut retiré du net, soit par des administrateurs nerveux (ou astucieux), ou par des script kiddies la plupart du dimanche, alors ils étaient apparement incapable de surveiller le carnage qui n'est en réalité jamais arrivé" a déclaré Thomas C Greene.

Roberto Preatoni, lui, sanctionne sévérement les médias qui se sont emparés de l'affaire en déclarant que Zone-H était l'oganisateur du "Defacer's Challenge".

Plus d'informations :
¤ http://www.defacers-challenge.com/
¤ http://www.zone-h.org/
¤ http://www.theregister.co.uk/content/55/31591.html
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Tony_Montana@IDN
    encore une histoire de hack ...
    mais de toute facon le pseudo Eleonora67 est grillé maintenant, ils se sont fait hackés eux aussi d'apres l'article "Les pirates... piratés"
    0
  • das@IDN
    Tu confonds, les deux articles traitent du même événement, et c'est Zone-H qui s'est fait piraté alors qu'il n'y était pour rien...

    Eleonora67 c'est le pseudo de celui qui a organisé l'événement et son site http://www.defacers-challenge.com/ n'a pas été piraté lui.
    0