Delphi teste ses voitures autonomes à Singapour

Delphi a installé son logiciel de conduite autonome sur six Audi SQ5s. Trois itinéraires fixes sont prévus, couvrant un total d'environ 8 kilomètres. Dans un premier temps, un conducteur sera dans la voiture, il agira en tant que sauveteur en cas d'urgence. Au fil du temps, il n'y aura plus de pilote humain et à terme, le volant sera même enlevé du véhicule. Les tests dureront trois ans et la commercialisation est prévue pour 2022.

Les recherches de Delphi avancent

D’après Glen Devos, vice-président de l’ingénierie de Delphi, ce test permettra de démontrer leur savoir-faire sur plusieurs domaines comme les capteurs, la gestion d’une flotte, la connectivité du logiciel de contrôle vers le cloud ainsi que l’analyse de la manière dont la voiture réagit. L’année dernière, elle a déjà traversé les États-Unis avec ce genre de véhicule et elle possède aussi un parc de voitures autonomes à Silicon Valley. Il ajoute que le programme de Singapour fournira de précieux renseignements sur la façon dont les gens utilisent le véhicule. Grace au fait que leur attention n’est pas accaparée par la conduite, les passagers pourraient finaliser une transaction en cours de route.

En 2014, Singapour a lancé un programme destiné à accélérer les recherches en matière de véhicule autonome. Depuis, les essais se sont multipliés et cette année, NuTonomy a testé son programme de taxi autonome dans la cité-État.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire