Les députés privés de porno

En plein débat sur la Loppsi, un «mécanisme de filtrage» vient d’être mis en place à l’Assemblée nationale. Les députés ne pourront donc plus accéder aux sites « pornographiques et pédophiles» selon une source parlementaire.

Un filtrage inefficace       

Sur une note publiée sur le site intranet du Palais-Bourbon, on peut lire que «M. et Mme les questeurs ont décidé de mettre en place un mécanisme de filtrage des sites internet illicites et controversés». Cette décision est appliquée depuis le 20 janvier dernier.

«Le dispositif de filtrage vise à empêcher toute connexion aux sites pornographiques, pédophiles, ainsi qu'à des sites susceptibles de propager certains virus. Pour des raisons techniques, une trace de ces connexions est conservée pendant 24 heures», précise également la note.

Bakchich Info qui a révélé la mise en place du dispositif a pu le tester et juge qu’il «est loin de prouver son entière efficacité». En quelques clics, les journalistes du site ont réussi à se connecter à un site pornographique.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
42 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Exoseth
    ***Rires***
    5
  • xxxFireBirdxxx
    Mais mais mais....

    Mais c'est génial !!!!!


    *No comment*
    3
  • Anonyme
    Ben ça alors !!! Si ça ne dort pas sur les bancs de l'assemblée nationale, ça regarde du porno en attendant la fin de séance de la réunion.
    Elle n'est pas belle leur vie ? :p

    Et pour nous, à quand le Smic à 1500€ net, il n'y avait pas eu une promesse dans ce sens faite par une femme, si elle était élue ?
    3