Disney dépose un brevet pour protéger ses figurines contre l'impression 3D

Disney vient de déposer un brevet un peu particulier, visant à bloquer la copie de ses figurines physiques. La marque compte en effet utiliser un matériau spécial empêchant de scanner ses figurines pour éviter de les reproduire au moyen d’une imprimante 3D.

Si l’impression 3D connaît de nombreux usages pratiques au quotidien, elle est également un casse-tête pour les fabricants de figurines, qui voient souvent des modèles 3D de leurs créations distribués gratuitement sur Internet à destination des possesseurs de telles imprimantes. Disney pense donc avoir trouvé une solution, décrite dans son dernier brevet : l’utilisation d’un matériau qui bloquerait les scanners 3D, et empêcherait ceux-ci de réaliser un modèle qui pourrait ensuite être utilisé par une imprimante 3D. Pour cela, Disney compte sur les propriétés réfléchissantes du matériau en question, qui brouillerait les signaux captés par les scanners, rendant les bords plus difficiles à identifier. Selon le brevet, « la surface d’une figurine pourrait alors soit absorber la lumière, soit la réfléchir d’une manière peu conventionnelle ».

>>>Lire : 
[Test] BB-8 de Sphero : faut-il craquer pour le robot de Star Wars ?

Si le brevet venait à être appliqué à une gamme de produits mis en vente, il s’agirait d’un des premiers cas de protection contre la copie pour un objet physique. Néanmoins, une telle protection pourrait être contournée sans trop de difficulté par les plus motivés : une simple couche de peinture sur une figurine permettrait de neutraliser cette protection, et ainsi de permettre à un scanner de modéliser la figurine comme si de rien n’était.


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire