Rhinoceros blanc du Nord : le dernier mâle de l'espèce est mort



La mort de Sudan condamne les conservateurs à l’exploit pour éviter la disparition de cette sous-espèce de Rhinocéros blanc. Sudan était âgé de 45 ans, sa condition physique n’était plus optimale et une série d’infections l’avaient considérablement affaibli. Les responsables de l'Ol Pejeta Conservancy (Kenya) ont donc décidé de l’euthanasier. La décision était difficile à prendre, car aujourd’hui, il ne reste plus que deux Rhinocéros blanc du nord, Najin et Fatu, deux femelles infertiles.

La fécondation in-vitro, une solution non garantie

Selon WildAid, la seule solution consiste à prélever des spermes et des ovules sur des individus décédés. Au cas où la fécondation réussit, il faut encore implanter l’embryon sur une femelle de Rhinocéros blanc du sud. Et pourtant, une telle procédure n’a jamais été essayée pour cette espèce. Mettre au point une technique adaptée est également très difficile. L’extinction a commencé bien avant la mort de Sudan. Au cours de la dernière décennie, les braconniers ont tué plus de 1000 individus par an.

Comme le trafic d’ivoire continue à prospérer. Les autres sous-espèces de Rhino sont tous menacées. D’après les informations fournies par WildAid, la population n’est plus très importante. L’ONG a recensé 20.000 rhinocéros blanc du sud, 5 000 rhinocéros noirs, 3 500 rhinocéros unicornes indiens, environ 100 rhinocéros de Sumatra et 60 rhinocéros de Java.

>>> Lire aussi : Stephen Hawking, le pionnier de la physique moderne, meurt à 76 ans

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire